Annuler Bouton pour fermer la fenêtre modale

Vol retardé ou annulé ? Obtenez jusqu'à 600€ d'indemnisation !

Obtenez une indemnisation

10 photos indispensables pour vos voyages en avion

De Serita Braxton | Mis à jour le

Prendre des photos est le meilleur moyen d’immortaliser vos souvenirs de voyage et de prouver que vous avez visité un lieu. Mais elles peuvent également servir de preuve lorsque les choses ne se passent pas tout à fait comme prévu…

Outre une photo de votre tenue de voyage, voici 10 photos que nous vous conseillons de prendre lors d’un voyage en avion. Dans le cas d’un imprévu, tel qu’un retard de vol ou un bagage perdu, ces photos pourront appuyer votre demande d’indemnisation ou de remboursement auprès de la compagnie aérienne.

C’est logique : faute de preuve, rien n’empêchera cette dernière de mettre en doute votre parole.

À chaque fois que vous prenez l’avion…

Lorsqu’un problème arrive…

 

À chaque fois que vous prenez l’avion…

1. Une photo de votre bagage à l’enregistrement

Photo de Efraimstochter sur Pixabay

Pourquoi ? Si votre bagage est endommagé pendant le voyage d’un point A à B, une photo prise juste avant de l’avoir confié à la compagnie aérienne prouvera que vous ne tentez pas d’être indemnisé pour des dégâts préexistants.

Conseils : Photographiez votre bagage sous toutes les coutures.

Le tapis roulant à bagages avance doucement et vous voyez enfin votre sac arriver. Mais il y a quelque chose qui cloche. Or, avec les photos de votre bagage prises juste avant son enregistrement, vous avez la preuve en images que votre bagage a été abimé.

Prenez une photo de la partie endommagée, puis rendez-vous au service client de la compagnie aérienne avec votre carte d’embarquement et l’étiquette de votre bagage. Vous devrez remplir un constat d’irrégularité bagages avant de quitter l’aéroport. Certaines compagnies aériennes vous autorisent à formuler votre demande de dédommagement ultérieurement, mais il vaut mieux vérifier les procédures de la vôtre avant de quitter l’aéroport. Au risque de passer à côté d’une indemnisation.

2. Photos du contenu de votre bagage

Photo de Hans sur Pixabay

Pourquoi ? Si les articles que vous avez placés dans votre bagage sont endommagés ou perdus en cours de voyage, ces photos serviront à dresser l’inventaire et apporter la preuve de ce qu’il contenait.

Conseils : Aucun objet n’est trop petit : si le fait qu’il soit perdu ou abimé vous cause de la peine, prenez-le en photo.

Si l’extérieur de votre bagage a été endommagé, alors il est possible que son contenu le soit aussi. Au moment de faire votre valise, photographiez son contenu en détail. Cela pourra vous servir en cas d’objet perdu ou endommagé.

Ces photos, ainsi que tout reçu collecté, appuieront votre demande d’indemnisation auprès de la compagnie aérienne. En vertu de la Convention de Montréal, vous pouvez demander un dédommagement financier lorsque votre bagage a été endommagé par la compagnie aérienne, ou lorsque votre sac est retardé ou perdu.

3. Photographiez en gros plan les objets de valeur

Pourquoi ? Si vous devez laisser des objets de valeur dans votre bagage en soute, vous devez avoir l’absolue certitude de pouvoir prouver qu’ils étaient en excellent état – et correctement emballés – au cas où ils seraient endommagés pendant le voyage.

Conseils : Photographiez d’abord l’objet sans emballage, puis dans son emballage de protection.

Nous conseillons toujours de garder les objets de valeur sur soi à bord de l’avion. Mais il arrive parfois que les limites autorisées pour les bagages à main ne vous laissent pas le choix et vous obligent à laisser certains objets importants dans votre bagage en soute. Avant de laisser votre œuf Fabergé ou tout autre objet de valeur faire le voyage en soute, prenez en photo les objets précieux placés dans votre valise. Photographiez-les une nouvelle fois emballés, histoire d’avoir pris absolument toutes les mesures nécessaires pour les protéger.

Sachez que si quelque chose venait à disparaître ou à être abimé, il y a un plafond d’indemnisation. Si vous voyagez avec des objets précieux, pensez à souscrire une assurance voyage pour être couvert en cas de dommage ou de perte.

4. Prenez en photo l’étiquette de votre bagage

Pourquoi ? Les étiquettes de bagage sont trop facilement perdues ou jetées, alors qu’elles sont essentielles en cas d’imprévu.

Conseils : Assurez-vous que les textes et les chiffres figurant sur l’étiquette soient clairement lisibles sur la photo.

Une fois que vous avez déposé votre valise au comptoir d’enregistrement, le personnel de la compagnie aérienne vous donnera votre étiquette de bagage. L’étiquette de bagage précise à qui appartient le bagage,ainsi que la destination et les déplacements de ce dernier.

Avant de vous éloigner, prenez une photo de votre étiquette de bagage.

Ainsi, vous pourrez facilement afficher celle-ci sur votre téléphone si vous perdez l’étiquette ou voulez vous épargner la peine de fouiller au fond de votre sac pour la retrouver. Les informations figurant sur l’étiquette de bagage sont essentielles pour toute demande d’indemnisation auprès de la compagnie aérienne.

5. Une photo de vous à la porte d’embarquement

Photo de Evgeniya Kurmacheva

Pourquoi ? En cas d’embarquement refusé, vous pourrez prouver que vous vous trouviez à la porte d’embarquement à l’heure voulue.

Conseils : Montrez votre montre ou horodatez votre photo.

Vous avez passé les contrôles de sécurité de l’aéroport et vous étiez dans la zone d’embarquement largement à temps. C’est le meilleur moment pour prendre un selfie à l’aéroport. Pas uniquement pour le publier sur les réseaux sociaux sous le hashtag #accroduvoyage, mais aussi comme preuve que vous vous trouviez à la porte d’embarquement à l’heure.

Lorsqu’un , les passagers qui se voient refuser l’embarquement peuvent prétendre à une indemnisation allant jusqu’à 600€ en vertu de la législation européenne. Les compagnies aériennes indemnisent uniquement les passagers qui ne sont en rien responsables du refus d’embarquement qui leur a été signifié. Notre conseil nous permettra donc de prouver que vous étiez bien en règle.

6. Une photo de vote carte d’embarquement

Pourquoi ? Ce petit bout de papier est facilement perdu. Or, c’est bien souvent un élément essentiel du dossier d’indemnisation que vous allez constituer auprès de votre compagnie aérienne.

Conseils : Il est important que tout le texte soit lisible sur la photo.

Pour certaines compagnies aériennes, la carte d’embarquement est un élément essentiel de tout processus de demande d’indemnisation. Que vous ayez reçu une version papier de la carte d’embarquement ou l’ayez imprimée chez vous, prenez-la en photo et enregistrez-la avec le reste de vos documents.

Si vous avez choisi la carte d’embarquement sur mobile, alors enregistrez-la sur votre téléphone ou faites-en une capture d’écran. (Les applis ne les conservent pas indéfiniment.)

Lorsqu’un problème arrive…

 

7. Si vous êtes bloqué à l’aéroport : Prenez en photo les reçus de vos repas et vos boissons

Photo de Carli Jeen sur Unsplash

Pourquoi ? Si votre vol est retardé sur une période prolongée, vous pourriez avoir droit au remboursement des frais de repas et boissons consommés pendant votre attente.

Conseils : Assurez-vous que le montant ainsi que la date et l’heure soient bien visibles sur le ticket de caisse photographié.

Lorsque vous consultez les écrans de l’aéroport pour connaître votre numéro de porte d’embarquement, le statut affiche « retardé ». Ce retard vous imposera peut-être plusieurs heures d’attente forcée à l’aéroport, voire même une nuit entière. Vous devrez donc vous nourrir dans les restaurants et cafés de l’aéroport.

Vous pourrez facilement garder la trace de ce que vous avez dépensé en boisson et nourriture, en photographiant vos tickets de caisse. Suivez ce conseil si vous voyagez avec une compagnie aérienne américaine. Dans certaines situations, vous pourrez vous faire rembourser vos consommations.

Cependant, si votre vol est retardé de plus de 3 heures avec une compagnie aérienne européenne ou au cours d’un voyage au départ de l’Europe, la compagnie aérienne est responsable de vous fournir des repas et boissons. Soyez attentif aux annonces indiquant les modes de prise en charge. Vous pourriez même remplir les conditions d’une indemnisation pouvant aller jusqu’à 600€. Avez-vous été à bord d’un vol concerné ? Vérifiez votre éligibilité.

8. Si vous êtes bloqué à bord d’un avion : Prenez des photos durant votre attente

Photo de Pexel sur Pixabay

Pourquoi ? Il existe des lois limitant l’attente des avions sur le tarmac. Si vous n’êtes pas autorisé à descendre de l’avion (en dehors de raisons de sécurité), vous pourriez être éligible à une indemnisation.

Conseils : Incorporez un élément indiquant l’heure sur votre photo, pour montrer la durée de votre attente dans l’avion.

Vous êtes installé dans votre siège avec la ceinture de sécurité attachée, mais le contrôle du trafic aérien n’a pas donné l’autorisation de décollage. Gardez une preuve de la durée de votre attente sur le tarmac en prenant des photos horodatées à bord de l’avion.

Selon la loi américaine, les passagers aériens voyageant avec une compagnie aérienne américaine doivent être autorisés à quitter l’avion au-delà de 3 heures d’attente sur le tarmac. Dans le cas des compagnies aériennes européennes, ce temps d’attente est de 5 heures.

9. Si votre problème de vol entraîne des frais importants : Gardez les reçus de tous les frais encourus

Photo de RawPixel sur Pixabay

Pourquoi ? Sur des vols internationaux, les compagnies aériennes sont tenues de rembourser les passagers devant supporter des dépenses supplémentaires suite à un vol perturbé.

Conseils : N’oubliez pas d’indiquer que la date et l’heure de ces dépenses se situent pendant la perturbation de vol.

Que ce soit pour acheter un nécessaire de toilette en cas de retard de bagage ou des activités prépayées qui ont été manquées suite à votre vol retardé, prenez ces reçus en photo. En vertu de la Convention de Montréal, vous pourrez demander le remboursement des dépenses supplémentaires encourues, dans certaines situations, lorsque votre voyage a été perturbé à cause de la compagnie aérienne.

Photographiez les reçus du circuit touristique et de toute autre prestation déjà payée pour garder une preuve de vos dépenses. Par précaution, vous devriez également conserver les versions papier.

10. Si votre vol est en retard : Prenez un selfie à l’atterrissage !

Photo de Evgeniya Kurmacheva

Pourquoi ? Le montant de l’indemnisation à laquelle vous auriez droit est déterminé par la durée de votre retard à votre destination.

Conseils : Pensez à inclure une horloge ou une montre sur la photo et à taguer @theairhelper sur les réseaux sociaux pour nous raconter l’histoire de votre vol perturbé !

Non seulement vous pourrez célébrer le fait d’être enfin arrivé à destination, mais en prenant une photo de l’heure d’arrivée, vous pourrez également avoir la preuve de la durée de votre retard à la destination finale.

Aussi, au moment de descendre de l’avion, prenez un selfie horodaté. Si votre retard dépasse 3 heures pour un voyage en provenance de l’Europe ou à bord d’une compagnie européenne, vous pourriez être éligible à une indemnisation.

 

Ces 10 photos sont une manière simple de vous protéger en cas de problème au cours de votre voyage. Est-ce qu’une photo vous a déjà aidé a résoudre un litige avec une compagnie aérienne ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Il arrive qu’un vol prenne du retard, mais ce n’est pas une raison pour l’accepter sans rien dire. Vous pouvez prétendre à une indemnisation allant jusqu’à 600€ si, au cours des trois dernières années, l’un de vos vols a été retardé, annulé ou surbooké.