Vacances d’été 2017 : quelles sont les destinations qui subissent le plus de retards de vols ?

Mis à jour le

man sleeping at airport

PARIS (29 juin 2017) – À la veille des vacances scolaires, AirHelp, leader mondial de

l’indemnisation des passagers aériens, publie le classement des dix destinations qui

accusent le plus de retards de vols et des dix compagnies aériennes dont les vols sont

les plus retardés. L’analyse d’AirHelp consiste à compiler l’ensemble des routes depuis

la France vers l’étranger, avec un taux de vols perturbés (accusant un retard d’au

moins 15 minutes) de plus de 50%, sur la période de juin 2016 à mai 2017. Une route

est prise en compte uniquement si elle contient plus d’un vol par semaine.

 

La Tunisie, destination la plus retardée depuis la France

En tête du classement des destinations les plus retardées se trouve la Tunisie. En

regardant de plus près les différentes routes desservies depuis la France, on constate

que sur un vol Lyon/Tunis, 79% des vols sont retardés, sur un vol Lyon/Djerba, 68%

le sont et sur un vol Nice/Tunis, 67% le sont. En deuxième position, l’Algérie est

également à la peine : sur la route Nice/Constantine, 65% des vols sont retardés.

Suivent ensuite la Turquie, la Sierra Leone, le Mali, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Côte

d’Ivoire, le Maroc et enfin le Québec. Sur un vol Orly/Montréal, 84% des vols sont

retardés, un peu plus que sur un vol Toulouse/Montréal, où 70% des vols sont

retardés.

 

El Al Israel Airlines, mauvais élève du classement

Du côté des compagnies aériennes, c’est El Al Israel Airlines qui observent le plus de

vols retardés selon les données d’AirHelp : 50,4% des vols opérés par la compagnie

le sont. Suivent de près Hainan Airlines, TunisAir Express, Ural Airlines et Gulf Air

avec entre 41% à 48% de leurs vols retardés. On retrouve en 6ème position Air Canada, avec 40,8% de ces vols retardés, en raison notamment des conditions météorologiques difficiles sur place. En fin de classement, Egyptair, Pakistan International Airlines, Air India et Kenya Airways, avec plus de 36% de leurs retardés.

 

 

Plusieurs millions d’euros dus aux passagers français

En 2016, AirHelp a compté 360 Millions d’euros dus en France aux passagers victimes

de retards, d’annulations ou de surbookings. AirHelp fait valoir leurs droits auprès des

compagnies aériennes et leur faire ainsi obtenir une indemnisation.

 

A propos d’AirHelp

AirHelp aide les passagers aériens à être indemnisés et à faire valoir leur droit en cas

de vol retardé, annulé ou surbooké.

Depuis son lancement en 2013, AirHelp a aidé près de 3 millions de passagers aériens

dans le monde dont le vol a été perturbé.

AirHelp emploie 550 salairés présents dans 19 pays – www.airhelp.com/fr

La société a levé 12 millions de $ en août 2016.