Annuler Bouton pour fermer la fenêtre modale

2018, l’année des records pour le transport aérien !

Mis à jour le

 2018, l’année des records pour le transport aérien !

10 millions de passagers ont eu droit à une indemnisation CE261 en seulement un an, une première dans l’histoire !

 

Paris, le 11 janvier 2019 – AirHelp, le leader mondial de l’indemnisation aérienne a analysé, grâce à son logiciel interne unique, la qualité du transport aérien en Europe en 2018. Cette année est une année record en termes de nombre de voyageurs éligibles à une indemnisation CE261, mais aussi la première depuis 3 ans où la ponctualité dans les aéroports a chuté dans tous les pays d’Europe analysés !

·         Pour la première fois, le seuil des 10 millions de passagers a été atteint en ce qui concerne l’éligibilité à une indemnisation CE261

·         Au total, le nombre de vols retardés ou annulés dans les 6 pays analysés (Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Grande-Bretagne) a crû de près de 32% entre 2017 et 2018, et de près de 39% depuis 2016

·         La ponctualité a baissé dans tous les pays analysés, et notamment en Allemagne où la baisse notée entre 2016 et 2018 a été de 7,7 points de pourcentage

2018 : le chaos aérien ?

L’année 2018 a été marquée par un nombre sans précédent de perturbations de vols. L’été 2018 a marqué l’apogée d’une année chaotique et agitée ! Les passagers de toute l’Europe ont connu des déboires allant du retard de quelques heures à l’annulation de plusieurs de leurs vols. Selon la loi européenne CE261, ces perturbations peuvent ouvrir le droit à une indemnisation. En 2018, pour la première fois dans l’histoire, plus de 10 millions de passagers ont été éligibles à une indemnisation découlant du CE261.

Sans aucun doute, cette année a été l’année du chaos ! Les grèves du personnel y sont pour beaucoup, de même que l’augmentation massive du nombre de passagers aériens sur les périodes de forte activité qui ont exercé une pression supplémentaire sur les aéroports, faisant déjà face à une capacité de trafic limitée.

Les tendances se confirment, au détriment des passagersAu niveau européen, après les années 2016 et 2017 plus satisfaisantes, l’année 2018 marque une rupture : dans les 6 pays analysés, le nombre de vols perturbés en 2018 a fortement augmenté, pendant que le taux de ponctualité – au départ desdits pays – a chuté. Chaque jour, plus de 335 300 passagers en provenance d’Allemagne, Belgique, France, Espagne, Grande-Bretagne et Italie ont subi une perturbation ou une annulation de vol. En Allemagne, notamment, le nombre des vols perturbés a doublé entre 2016 et 2018.  Aucun pays n’a été non plus épargné en ce qui concerne la ponctualité. La chute la plus forte du taux de ponctualité – de 7,7 points de pourcentage – a été observée en Allemagne, ce qui découle en partie des grèves de Ryanair et de Lufthansa, particulièrement fortes dans ce pays. En même temps, le pays le moins ponctuel a été la Belgique, où seulement 71% de vols sont partis à l’heure. Malgré une forte baisse des scores dans l’absolu, les pays ayant les meilleurs niveaux de ponctualité sont l’Espagne (plus de 77% de vols sont partis à l’heure) et l’Italie (76%).

Focus sur la FrancePour ce qui est de la France, le nombre de vols perturbés y a augmenté de 26% entre 2016 et 2018. Pour ce qui est du nombre des passagers aériens concernés, leur nombre a augmenté entre 2017 et 2018 de 10% pour les retards allant de 15 à 180 minutes, et de 23% entre pour les retards d’au moins 3 heures. Après une légère amélioration entre 2016 et 2017, le taux de ponctualité dans les aéroports français a, quant à lui, rechuté à 73%.

Jakub Kusmierczak, porte-parole France d’AirHelp France rapporte que « 2018 restera dans l’histoire comme une année qui a poussé l’industrie du transport aérien au maximum. Les événements qui se sont déroulés ont prouvé qu’il reste encore beaucoup à faire pour que les compagnies aériennes accordent la priorité au droit des passagers. Chez AirHelp, nous avons constaté une forte augmentation du nombre de demandes de renseignements et il nous faut nous battre pour fournir des informations et aider les passagers à obtenir leur indemnisation légitime. »