Retour à tous les articlesRetour à tous les articles

Vol retardé ou annulé : quand peut-on être indemnisé ?

Jeff Biart

Peu de voyageurs le savent, mais la règlementation européenne EU 261/2004 protège les passagers aériens en cas de vols retardés, annulés ou surbookés. Ainsi, un passager est légalement tenu d’être indemnisé par sa compagnie aérienne si son vol est perturbé, à condition que certaines conditions soient réunies.

>Je vérifie l’éligibilité de mon vol sur AirHelp

Vu que déchiffrer la règlementation européenne risque d’être un peu long, voici un petit résumé :

Quelles perturbations donnent droit à une indemnisation ?

Vous pouvez être éligible à une indemnisation dès lors que votre vol est retardé de plus de 3h, annulé ou surbooké. Dans le cas d’un vol annulé, il faudra qu’une fois atterri à votre destination via votre vol de remplacement, vous ayez un retard d’au moins 2h avec l’horaire initial d’arrivé.

En somme :

  • Retard de plus de 3h
  • Annulation ayant entrainé un retard de plus de 2h
  • Surbooking

Qui a droit à l’indemnisation ?

La règlementation européenne protège tous les passagers du monde, dès lors que leur vol est éligible. Il n’y a pas besoin d’avoir la nationalité d’un pays membre de l’UE pour être couvert.

Peu importe qui a payé le billet (un ami, votre employeur, une entité, etc.), c’est toujours le voyageur qui est à bord qui sera indemnisé.

Quels vols et quelles compagnies sont concernés ?

La règlementation européenne couvre tous les vols au départ d’un pays de l’UE. Concrètement, un vol Paris-Dubai avec Qatar Airways est couvert par la règlementation.

Pour tous les autres vols, il faut que votre compagnie soit originaire d’un pays de l’UE, de Norvège, d’Islande ou de Suisse.

tableau airhelp

 

Sous quelles circonstances mon vol perturbé est-il éligible à une indemnisation ?

Pour que vous puissiez être indemnisé, il faut que la compagnie aérienne qui opère le vol soit responsable de la perturbation.

Ainsi, dans les cas dits « extraordinaires » ou « de force majeure » comme les mauvaises conditions météorologiques, les alertes sanitaires ou les grèves, la compagnie n’est pas tenue pour légalement responsable de la perturbation et ne doit donc pas vous indemniser.

A contrario, dans les cas dits « ordinaires » tels les problèmes techniques, les problèmes liés à l’optimisation des appareils ou à la gestion du personnel ou encore les changements d’affectation d’appareils, la compagnie est légalement tenue responsable de la perturbation, et doit vous indemniser.

>Vérifiez l’égibilité de votre vol sur AirHelp

Y-a-t’il des délais d’éligibilité pour être indemnisé ?

Vous pouvez faire une demande d’indemnisation pour un vol que vous avez pris au cours des 3 dernières années. Donc concrètement, un vol d’avril 2013 est éligible.

Notez tout de même que si une compagnie aérienne vous prévient par email ou sms de l’annulation de votre vol au moins 14 jours avant votre départ, vous n’aurez pas droit à l’indemnisation.

 

Si vous pensez être éligible à une indemnisation, cliquez ici pour vérifier votre vol sur AirHelp.

Et comme les 450 000 voyageurs que nous avons aidé depuis notre création en 2013, récupérez l’indemnité que votre compagnie aérienne vous doit !

Recevez une indemnisation pour tout vol retardé, annulé ou surbooké au cours des trois dernières années.

Vérifiez votre vol

Cela vous prendra moins de 3 minutes