Que faire quand mon avion est retardé ?

Ada Kozłowska

Le sable fin d’une plage sicilienne. Vous en avez rêvé depuis de longs mois. Cette année, vous avez eu droit à 8 jours de vacances, ni plus, ni moins. Vous n’attendez qu’une chose, c’est de pouvoir enfin vous allonger près des vagues en sirotant un Mojito.

Oui mais voilà, ce tableau idyllique ne prend pas en compte le pire ami du vacancier : le retard. Imaginez-vous en salle d’embarquement, voyant les heures défiler sans que l’avion ne décolle. Si cette situation pourrait ou vous est déjà arrivée, ce petit post est fait pour vous.

Mais oui, que faire quand mon avion a du retard ?

Tant que vous n’avez pas encore embarqué ou que vous êtes encore dans l’avion, nous vous conseillons de garder votre calme. Il n’y a rien que vous puissiez faire, à part vous retrouver attaché de force à votre siège par les stewards.

Vous ne voulez pas finir comme Léonardo DiCaprio non ?

Toutefois ne vous inquiétez pas, car une fois arrivé, vous allez pouvoir passer à l’action. Peu de gens le savent, mais en tant que passager aérien de l’Union Européenne, vous avez droit à une indemnisation pour tout retard, annulation ou surbooking de votre avion.

Vous pouvez être indemnisé financièrement !

Pour les plus courageux d’entre vous, il est possible d’avoir un résumé détaillé de la réglementation UE 261/2004 sur les droits des passagers aériens ici. Toutefois, nous savons que votre temps est précieux, et nous vous avons synthétisé en moins de 10 lignes les principaux points à connaître.

C’est quoi cette histoire d’indemnisation ?

Une compagnie aérienne est légalement (c’est la loi !) tenue de vous indemniser pour tout vol retardé, annulé ou surbooké, selon les conditions suivantes :

Si votre avion a plus de 3 heures de retard à l’arrivée, vous êtes peut-être éligible à une indemnisation pouvant aller jusqu’à 600€ de la part de la compagnie aérienne.

Le montant de l’indemnisation dépend du retard à l’arrivée et de la distance vu vol.

Vous pouvez vérifier si vos vols perturbés sont éligibles à l’indemnisation en moins de 3 minutes.

Pourquoi mon vol retardé ne serait-il pas éligible à cette indemnisation ?

Eh bien si le retard est causé par une « circonstance extraordinaire » telles qu’une tempête, une grève ou encore une alerte à la bombe, la réglementation européenne considère que votre retard n’est pas de la responsabilité de la compagnie aérienne.

Et ça marche aussi pour un vol retardé que j’ai pris en 2013 ?

OUI. Tout vol retardé, annulé ou overbooké au cours des 3 dernières années est éligible à l’indemnisation. Donc si vous avez eu un vol retardé en 2013 ou 2014, vous avez peut-être plusieurs centaines d’euros (voire milliers si vous prenez souvent l’avion ou si vous voyagez à plusieurs) qui dorment tranquillement dans votre boite mail.

Et pour le vérifier, pas besoin de vous embêter à chercher tous vos e-billets ou autres numéros de vol.

Il vous suffit juste de scanner votre boite mail avec notre outil, qui va retrouver toutes vos confirmations de vol, les comparer avec notre base de donnée de vols éligibles, et vous donner le montant total que vous pouvez gagner.

Il serait quand même dommage de passer à côté de l’argent qui vous est dû.

En France, le montant moyen reçu par demande d’indemnisation est de 800€.

Pensez-y !

Recevez une indemnisation pour tout vol retardé, annulé ou surbooké au cours des trois dernières années.

Vérifiez votre vol

Cela vous prendra moins de 3 minutes