Retour à tous les articles Retour à tous les articles

Grève : que faire si votre vol est retardé ou annulé ?

Jeff Biart

Comme des milliers de voyageurs cet été, vous risquez de subir des vols retardés ou annulés à cause des grèves.

Contrôleurs aériens, personnel naviguant, pilotes : les préavis de grève sont nombreux et si vous avez prévu de prendre un avion en juin, juillet ou août, vous avez des chances d’être retardés.

Que pouvez-vous faire si votre vol est menacé par une grève ?

 

Etape 1 : Contactez votre compagnie

 

Avant toute chose, rendez-vous sur le site de votre compagnie aérienne. Pendant les grèves, les informations importantes concernant les vols retardés et les procédures à suivre pour les passagers lésés sont affichées directement sur leur page d’accueil. Vous ne pourrez pas passer à côté.

De plus, certaines compagnies aériennes offrent (et c’est une pratique très récente) le remboursement intégral des billets ou le replacement gratuit sur un nouveau vol dans le cas de grèves prévues à l’avance. Raison de plus pour se rendre sur le site des compagnies et voir quelles options vous sont offertes.

Si vous ne trouvez pas d’informations claires sur la page d’accueil de votre compagnie, contactez son service client par email. Si vous le pouvez, téléphonez-leur également.

Sachez toutefois que les services clients des compagnies aériennes peuvent mettre du temps à vous répondre.

Notre conseil : pour vous assurer d’une réponse plus rapide de la compagnie, tweetez-les. En effet, les compagnies aériennes sont actives sur Twitter et font très attention à leur image publique. Ecrivez-leur ainsi un ou plusieurs tweets en prenant soin de tagger la compagnie (@nomdelacompagnie). Ne commencez pas votre tweet directement par la mention @nomdelacompagnie, car dans ce cas le tweet ne sera vu que par vous et la compagnie. Insérez la mention au milieu de votre tweet, afin que celui-ci soit public. Vous verrez, vous obtiendrez une réponse rapidement.

 

Etape 2 : Faites valoir vos droits

 

(i)La réglementation européenne qui protège les passagers aériens considère que les grèves font partie des « circonstances extraordinaires », au même titre que les mauvaises conditions météorologiques ou encore les alertes sanitaires. Dans ces cas, les compagnies aériennes ne sont pas considérées responsable de la perturbation, et ne sont ainsi pas obligées de vous indemniser.

A l’inverse, dans le cas de perturbations liées à des problèmes techniques, d’équipage ou encore de reroutage, les compagnies sont tenues de vous indemniser.

Dans les deux cas, la compagnie a l’obligation de vous assister pendant votre retard ou de vous trouver un nouveau vol vers votre destination le plus vite possible.

Les repas et la nuit d’hôtel, si votre nouveau vol est programmé le lendemain, doivent être pris en charge par la compagnie, vous êtes protégé par la réglementation européenne.

(ii)Toutefois, il est possible de se faire indemniser en cas de grève, si votre vol est retardé ou annulé. Pour se faire il faut que la grève ne soit pas considérée comme « circonstance extraordinaire. Avec la réglementation actuelle, cela ne peut se produire que dans un cas précis :

  • Si la grève concerne le personnel de la compagnie, et que celle-ci a été planifiée à l’avance
  • Dans tous les autres cas – grève du personnel de l’aéroport, des contrôleurs aériens, grève inopinée des pilotes, etc. – l’incident sera toujours considérée comme « circonstance extraordinaire » et vous ne pourrez pas être indemnisé

Pour résumé, si vous subissez un retard ou une annulation car le personnel de votre compagnie aérienne a planifié une grève, grève qui aurait ainsi pu être évitée par la compagnie, vous pourrez être indemnisé.

Pour connaître les montants des indemnités auxquelles vous avez droit, consultez notre post sur l’indemnisation des passagers.

Notre conseil : pour être sûr que votre cas puisse être plaidé auprès de votre compagnie et ait des chances d’aboutir, contactez-nous via notre email [email protected], par téléphone au 09.75.18.32.91 ou sur notre page Facebook ou Twitter.

 

Etape 3 : Appelez votre assurance

 

Même si vous n’avez pas souscrit d’assurance de voyage pour votre vol, ne croyez pas que vous n’êtes pas assuré !

Si vous avez acheté votre billet avec votre carte de crédit, vous êtes couvert par l’assurance de votre carte. Contactez-les pour savoir ce qu’ils vous proposent. Si vous avez rencontrez des difficultés, par exemple si vous ratez votre train à Paris car votre avion est arrivé trop tard, vous pourrez demander un remboursement auprès de votre assurance.

Notre conseil : Gardez toutes les factures des éventuelles dépenses causées par votre retard. Vous pourrez ensuite les envoyer au service client de votre compagnie aérienne ou de votre assurance une fois chez vous.

 

Conclusion

 

Si vous subissez un retard ou une annulation causée par une grève, soyez réactif et contactez votre compagnie aérienne, votre assurance ou AirHelp.

Sachez qu’il ne vous servira à rien de vous énerver à l’aéroport, car le personnel sur place n’a souvent pas d’information ou de visibilité sur l’incident, et ne pourra pas vous placer sur un nouveau vol ou vous indemniser.

Si vous avez besoin de conseils, contactez nos équipes en utilisant le chat sur notre site ou en appelant au 09.75.18.32.91 (entre 9h et 17h).

 

 

Recevez une indemnisation pour tout vol retardé, annulé ou surbooké au cours des trois dernières années.

Vérifiez votre vol

Cela vous prendra moins de 3 minutes