Aérien : Plus de 80 millions d’euros dus aux vacanciers français pendant l’été

Mis à jour le

flugverspatung

PARIS (18 juillet 2017) – Les vacances estivales commencent pour bon nombre de

Français. Quand on a économisé toute l’année pour voyager quelques jours en famille

ou avec ses amis, on a forcément envie que tout se passe bien.

Malheureusement, le chemin pour arriver à destination n’est pas toujours un long

fleuve tranquille. L’été dernier, ce sont plus de 180 000 passagers aériens en

France qui ont eu l’amère expérience de voir leur vol annulé ou lourdement

retardé (plus de 3h).

 

Mais ce que les vacanciers français ne savent peut-être pas, c’est qu’ils sont protégés

par la Réglementation Européenne. Les compagnies aériennes sont légalement

tenues d’indemniser les passagers aériens victimes d’annulations, de retards

supérieurs à 3h et de surbookings.

L’été dernier, moins de 10% des Français concernés par cette réglementation ont

récupéré une indemnité pour le préjudice subi pendant leurs vacances. Et il ne s’agit

pas de petites sommes. Entre juillet et août 2016, ce sont 76 millions d’euros dus

par les compagnies aériennes aux passagers de France. L’indemnité peut aller

jusqu’à 600€ par passager, et est rétroactive sur 5 ans. De quoi rembourser une bonne

partie des vacances.

 

Cet été, avec l’augmentation du trafic aérien en 2017, ce chiffre devrait dépasser

les 80 millions d’euros. Pour autant, les compagnies aériennes ne

communiquent pas sur ces indemnités, et refusent même souvent d’indemniser

des passagers dans leur droit.

Exemple 1 de refus d’une compagnie

Exemple 2 de refus d’une compagnie

AirHelp a aidé plus de 3 millions de passagers aériens dans le monde à faire

valoir leurs droits. Ils ont été conseillés, indemnisés, mais aussi pour certains déboutés

en leur donnant toutes les clés pour déchiffrer le règlement européen. Pour

comprendre rapidement si un vol est éligible ou non à une indemnisation, il suffit de

lire ce court article sur notre blog.

 

AirHelp récupère les indemnités prévues par le règlement européen auprès des

compagnies aériennes pour le compte des voyageurs, analyse les données big data

du trafic aérien pour savoir si une demande est recevable ou non, et compile les

preuves (temps de retard, bulletin météo, etc.) pour faire plier les compagnies

aériennes. Tout est gratuit pour le passager, AirHelp se rémunère en prenant une

commission de 25% de l’indemnité obtenue.

 

A propos d’AirHelp

AirHelp aide les passagers aériens à être indemnisés et à faire valoir leur droit en cas

de vol retardé, annulé ou surbooké.

Depuis son lancement en 2013, AirHelp a aidé plus de 3 millions de passagers aériens

dans le monde dont le vol a été perturbé.

AirHelp emploie 550 salairés présents dans 19 pays – www.airhelp.com/fr

La société a levé 12 millions de $ en août 2016.